MUNDUS ACP II Un partenariat constitué entre des Établissements de l’Enseignement Supérieur
de l’Union Européenne et les Pays ACP

FAQs

  1. Qu’est ce que le programme ERASMUS MUNDUS ACTION 2 – Volet 1 ?
  2. Le but principal de l’EMA2-Volet est de promouvoir l'enseignement supérieur européen, de faire l’effort d’amélioré les perspectives de carrière des étudiants et de favoriser la compréhension interculturelle par la coopération des pays tiers. En ligne avec les objectifs de la politique extérieure de l'UE, il semble nécessaire de contribuer au développement durable des pays du tiers monde dans le domaine de l'enseignement supérieur. Ce volet est issu des partenariats entre les institutions des pays tiers et européens d'enseignement supérieur, mais également des échanges universitaires et des flux de mobilité dans différents niveaux d'éducation, et systèmes de bourses.

  3. Quel  est mon établissement d’origine ?
  4. Si vous êtes un étudiant, l'université d'accueil est celle où vous avez  obtenu vôtre diplôme, ce qui le rend éligible à appliquer au projet MUNDUS ACP II.

    Si vous êtes un enseignant ou un chercheur, l'institution d'accueil est celle où le candidat travaille (à temps complet) avec tout type de contrat, ce qui le rend éligible à appliquer au Projet MUNDUS ACP II.

  5. Quel est mon établissement d’accueil ?
  6. L'établissement d’accueil est l'Université partenaire où l’étudiant souhaite développer ses études ou, dans le cas d’un enseignant, son programme de travail au sein du projet MUNDUS ACP II.

  7. Y a-t-il une limite d’âge pour postuler au projet MUNDUS ACP II ?
  8. Les orientations définies par l'Agence européenne, qui est le responsable de l'application du programme Erasmus Mundus, n'établissent aucune limite d’âge comme étant un critère d'admissibilité. Toute personne, quel que soit son âge, peut soumettre son / sa candidature.

    Il est important de noter que tous les critères d'admissibilité mentionnés dans les informations disponibles sur le site Web du Consortium et dans le matériel produit (tels que des dépliants, des affiches…), sont au minimum établi par la coordination du partenariat. Cela signifie que chaque établissement d'accueil peut définir des critères plus restrictifs, ce qui sera applicable seulement à leurs candidats.
    Cela étant, il semble important que le candidat effectue une lecture attentive des lignes directrices concernant les candidatures et autres documents d'informations mis à leur disposition par la coordination.  Dans un même temps, il est impératif de prendre contact  avec les responsables de la gestion de projet MUNDUS ACP II au sein de l’établissement d’origine et d’accueil.

  9. Comment et quand dois-je exiger l’émission de mon visa ?
  10. Les candidats sélectionnés doivent effectués une demande pour leurs visas, qui doit correspondre au type de mobilité à laquelle ils ont été acceptés, dans leur pays d'origine ou dans le pays le plus proche où il ya une représentation diplomatique. Les boursiers doivent contacter l'ambassade ou le consulat du pays d’accueil immédiatement après la communication officielle des étudiants choisis pour entreprendre un flux de mobilité au sein du projet MUNDUS ACP II.

    Les boursiers doivent réunir dès que possible tous les documents requis par le Consulat / Ambassade, en contactant les institutions responsables émettrices des documents, à savoir l'établissement d’accueil. Tout problème rencontré devra être immédiatement signalée à la coordination du Consortium, qui soutiendra le candidat dans toutes les procédures.
    Dans le cas des étudiants en Master, ils doivent posséder un passeport valide pour deux ans ou plus au moment de la délivrance des visas, afin de prévenir toutes difficultés qui pourrait surgir durant la remise des visas.
    Soyez conscient que la remise du visa peut prendre jusqu'à deux mois, c’est pourquoi nous conseillons vivement aux candidats d’immédiatement contacter l'ambassade après la communication officielle de l'acceptation par la coordination du Consortium.

  11. Vais-je recevoir un quelconque diplôme de mon établissement d’accueil à la fin du programme ?
  12. Pour les boursiers voulant intégrer un programme en master en Europe, ils obtiendront un diplôme en Master délivré par l'Université d’accueil européenne après la fin de leurs études, dans les mêmes conditions qu'ils sont remis aux étudiants nationaux.

    Les étudiants en doctorat qui effectueront qu’une  seule partie de leurs études en Europe ne recevront aucun diplôme délivré par l'institution d’accueil européenne, car ils achèveront leurs études universitaires dans leur établissement d'origine.
    La coordination du Consortium a affirmée que la Déclaration de Participation sera délivrée à la fin du programme de mobilité et donc envoyé à tous les boursiers.

    De la même manière, la coordination mettra à leur disposition un diplôme de participation sur le site Web du projet, de sorte à ce que les institutions partenaires du consortium puissent imprimer et remettre ce document aux boursiers qui souhaitent en avoir un.

  13. Est-ce que les bénéficiaires de la bourse relative au projet MUNDUS ACP II peuvent postuler et recevoir une bourse d’autres programmes européens ?
  14. Non, le financement européen ne peut pas être délivré deux fois de suite. Les détenteurs de la bourse Erasmus Mundus qui est une bourse financée par l'Union européenne ne peuvent reçevoir aucune autre forme de financement européen.

    Si le boursier bénéficie d'une aide supplémentaire accordée par un autre type de financement (par exemple, une bourse d'études avec un financement national et pas un européen), il / elle peut bénéficier de deux bourses.

  15. Dans quels cours/activités je peux m’inscrire au sein de l’établissement d’enseignement supérieur qui m’accueil ?
  16. Les bourses disponibles dans le cadre du projet ERASMUS MUNDUS sont les suivantes :

    L'offre académique est disponible dans le site Web du projet.
    Il est possible que les établissements hôtes ne possèdent pas tous les types d'études admissibles. Par conséquent, il est conseillé de lire attentivement toutes les informations fournies dans l'offre académique de chaque université, qui est disponible sur le site Web du Consortium.

  17. Quel formulaire de demande dois-je remplir ?
  18. Le formulaire de demande doit être rempli en ligne. La coordination n'acceptera pas les demandes en format papier (originaux envoyés par la poste), ni les demandes envoyées par e-mail. Tous les candidats doivent avoir accès au formulaire de demande, remplir tous les champs requis, numériser les documents demandés et soumettre la demande.
    Toute erreur durant l'exécution de cette procédure est de l'entière responsabilité du candidat et se traduira par son exclusion immédiate du processus de demande.

    Nous conseillons de prendre contact avec l'établissement d’origine et d'accueil, afin de confirmer quels sont les documents d’informations obligatoires. Le non diffusion de documents ou d’informations nécessaires entraînera l'annulation de la demande.

  19. Qu’est ce qu’un groupe cible ?
  20. Les groupes cibles sont définis par l'Agence européenne, qui est responsable de la gestion de projet Erasmus Mundus. Le consortium est chargé de veiller au respect de ces règles. Afin de diminuer les risques d'erreur de la part du candidat, la coordination a défini un groupe de questions, immédiatement fourni aux candidats avant qu'ils ne commencent à remplir le formulaire et enfin en fonction des réponses le groupes cible du candidat sera déterminé..

    GROUPE CIBLE 1 : Doit être inscrit, associé ou en train de travailler (à plein temps) dans l'une des institutions associées au projet MUNDUS ACP II, au moment de la candidature.

    Master : Ces candidats doivent avoir obtenus leur baccalauréat au sein d’un des établissements de pays ACP partenaire du consortium et leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.

    Doctorat : ces candidats sont actuellement inscrits comme étudiants réguliers en doctorat dans un établissement partenaire du consortium ACP et leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.

    Personnel académique : Ces candidats sont actuellement enregistrés comme ayant un contrat d’enseignant (temps plein) dans un établissement partenaire du consortium ACP et leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.

    Personnel administratif : Ces candidats sont actuellement enregistrés comme ayant un contrat d’enseignant (temps plein) dans un établissement partenaire du consortium ACP et leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.

    GROUPE CIBLE 2 : Les candidats originaires des pays ACP qui ont obtenu un diplôme universitaire ou un équivalent dans l'une des institutions des pays ACP qui n'est pas associée à ce projet

    Master : Ces candidats ont obtenus leur baccalauréat au sein d’un des établissements de pays ACP n’étant pas partenaire du projet MUNDUS ACP II mais leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.

    GROUPE CIBLE 3 : Les candidats originaires des pays ACP qui se trouvent dans des situations particulièrement vulnérables, pour des raisons sociales, économiques et politiques.
    Par exemple :
    1) Ayant un statut de réfugié ou bénéficiaires d'asile (international ou selon la législation nationale d'un des pays européens hôtes)
    ou
    2) Ayant la preuve d'avoir fait l'objet d'une expulsion injustifiée de son université pour un motif racial, ethnique, religieux, politique, de genre ou d'orientation sexuelle
    ou
    3) Ayant appartenu à une population indigène ciblée par une politique nationale spécifique ou faisant partie des déplacés internes.

    Master : Ces candidats ont obtenus leur baccalauréat dans un établissement ACP qui ne fait pas partie du projet MUNDUS ACP II, mais leur candidature est officiellement soutenue par leur établissement.
    Ce sont des candidats dont la situation est particulièrement vulnérable: les réfugiés et les bénéficiaires d'asile.

  21. Quel type d’aide financière vais-je recevoir si je suis admis ?
  22. Le projet MUNDUS ACP II fournit aux boursiers le soutien financier suivant :
    Indemnité mensuelle (dont le montant dépendra du type de mobilité). (pour plus de détails à ce sujet, veuillez vous référez à la question 14).
    Le paiement intégral du voyage en avion entre la ville d'origine du boursier et le pays hôte.
    Une assurance mensuelle voyages,  santé et accidents couvrant le boursier durant toute la période de mobilité, depuis le moment du départ jusqu'à son retour.
    Des frais de scolarité sont versés à l'établissement d’accueil lorsque la période de mobilité est de 10 mois ou plus et d’ un montant maximum de 3.000 € / an (pour plus de détails à ce sujet, veuillez vous référez  à la question 12).

  23. Devrais-je payer les frais de scolarité ?
  24. Les institutions d'accueil peuvent exiger le paiement des frais de scolarité relatifs à une mobilité supérieur ou égal à10 mois. Dans ces cas, le programme Erasmus Mundus prévoit un montant maximal pouvant être attribué :
    3.000 € par année scolaire et par étudiant

     Ce montant sera payé pour l'établissement coordinateur.
    À tout moment,  l'établissement d’accueil peut exiger le paiement des frais de scolarité d’un montant supérieur à la somme indiquée ci-dessus, ou utiliser la bourse reçu  par le  boursier dans le but de payer ces frais.
    Enfint, une petite taxe supplémentaire peut être facturée aux étudiants étrangers pour financer des bibliothèques supplémentaires, des syndicats étudiants, des frais de laboratoire consommables, etc, sur une base égale à celle facturés aux étudiants locaux.

  25. Que se passe t-il si les frais relatifs au voyage sont plus élevés que la limite apparaissant dans le consortium ?
  26. Le Consortium a contacté plusieurs agences de voyages afin d'obtenir les meilleurs tarifs pour chaque type de mobilité. Considérant que certains voyages ne rentre pas dans le montant du budget prévu, le consortium aura recours à une gestion de tous les budgets, afin de couvrir tous les frais de voyage connexes.

  27. Quel est le montant de ma bourse ? Est t’il possible de recevoir plus d’argent selon l’établissement d’accueil ?
  28. Le montant des bourses est défini par l'Agence européenne, qui est responsable de la mise en œuvre du programme Erasmus Mundus, et il ne peut subir aucune sorte de variations, que ce soit croissante ou décroissante.
    Taux des bourses en montant fixe sont les suivants:
    MASTER - 1.000 €       DOCTORAT - 1.500 €
    Personnel académique et administratif - 2.500 €

  29. Comment vais-je recevoir ma bourse ?
  30. Afin de faciliter le processus d'intégration au pays et à l'établissement d'accueil, la coordination du projet a déterminé que tous les étudiants ainsi que le personnel académique et administratif commenceront à recevoir leurs paiements de bourses (dont le montant est déjà pré-définis en fonction de leur type de mobilité) après leur arrivée au sein de l'établissement d'accueil et après avoir signé le contrat de bourses. Ce document est indispensable afin de lancer le paiement des bourses. C'est pour cela que nous conseillons à tous les étudiants d'entrer en contact avec leur institution d'accueil immédiatement après leur arrivée dans leur pays d'accueil afin de commencer les procédures exigées pour le paiement de la bourse.
    Pour les programmes en Master et en Doctorat, la coordination va transférer le montant correspondant aux deux premiers mois de mobilité lors d'un premier paiement. Les paiements suivants seront effectués sur une base mensuelle, à la fin de chaque mois.

    Le montant mensuel des bourses de mobilité a préalablement été défini par l'EACEA (Agence Exécutive), et difère selon le tipe de mobilité:

    • Etudiants en Master: 1000 €
    • Etudiants en Doctorat: 1500 €
    • Personnel Académique et Administratif: 2500 €

    Cette bourse a pour objectif de couvrir vos frais concernant votre logement, votre alimentation et toutes les dépenses liées à votre séjour au sein du pays d'accueil.

    Le versement de la bourse sera fait mensuellement, en accord avec les informations fournies dans le Contrat de Bourse.

    Calendrier des Bourses:

    1. Le versement des bourses sera organisé de la manière suivante:
      1. Le premier transfert, correspondant aux deux premiers mois de mobilité, sera versé directement par chaque institution d'accueil.
      2. Le second transfert, sera versé par la coordination directement sur le compte bancaire européen des boursiers, et se réalisera uniquement au début du troisième mois de mobilité (correspondant au troisième mois de bourse);
      3. Tous les versements seront fait, sans aucune interrupton, tout au long de la mobilité et avec une périodicité mensuelle;
      4. Les deux premières bourses seront versées après l'arrivée des boursiers au sein de leur institution d'accueil et après la signature du Contrat de Bourse;
      5. A partir de la troisième bourse mensuelle et ainsi de suite, toutes les bourses seront versées la première semaine de chaque mois par l'institution coordinatrice.
      6. Concernant les mobilités du personnel académique et administratif, la seule bourse à laquelle ils ont droit sera versée directement par l'institution d'accueil après leur arrivée et au début de la période de mobilité.
    2. Le nombre total de bourses accordées est en lien direct avec la période exacte de mobilité au sein de l'institution d'accueil.
    3. De manière à calculer la période exacte de mobilité, le système informatique utilise les dates des activités ou, dans le cas où le boursier arrive à son institution d'accueil après les dates de mobilité, les dates de voyage. Les boursiers auront droit aux bourses mensuelles correspondantes à la période exacte du séjour au sein de l'institution d'accueil, et non à la période prévue initialement.
    4. Dans les cas où la duration de la période de mobilité n'inclue pas un nombre total de mois, il sera appliqué la règle des 16 jours afin de considérer un mois de mobilité (ex.: dans le cas où un étudiant réalise une période de mobilité de 9 mois et 15 jours, 9 mois seront comptablisés; si  un étudiant réalise une période de mobilité de 9 mois et 16 jours, 10 mois seront comptabilisés).

    5. Dans tous les cas, le projet versera le montant total de la bourse mensuelle, étant donné que les versements fractionnés ne sont pas permis.
    6. Le projet ne peut verser aucun autre tipe de fonds supplémentaires à ses boursiers.

    Les boursiers auront à gérer l'argent de leurs bourses, puisqu'ils ne recevront pas le versement du deuxième mois (lequel a déjà été fait lors du premier versement).

    Concernant la mobilité du personnel académique et administratif, la coordination transférera la bourse en un seul versement. Dans le cas des boursiers des pays ACP, étant donné qu'ils resteront en Europe pour un temps limité, ils n'auront pas besoin d'ouvrir un compte bancaire européen. De cette façon, ils pourront demander que leur bourse soit transférée dans leur pays d'origine (non recommandé) ou de la recevoir directement de la part de l'établissement d?accueil (en chèque ou espèces). Chaque cas sera analysé entre la coordination, le boursier et l'établissement d'accueil afin de définir la meilleure procédure à suivre.

    Le contrat de bourse signé par les boursiers au début de leur période de mobilité, définit d'une façon très claire, le système de paiement et le montant total de la bourse.

  31. Vais-je bénéficier d’une aide pour les frais médicaux durant le programme ? (assurance maladie)
  32. Oui. Tous les boursiers sont couverts par une assurance maladie pendant toute leur période de mobilité. Cette assurance couvre la majorité des problèmes médicaux, à l'exception des maladies ou des traitements chroniques dus à une maladie préexistante. Tous les détails de la couverture médicale, les endroits où les boursiers doivent aller et les remboursements pour chaque type d'assistance médicale sont décrites dans le certificat d'assurance qui est envoyé à chaque boursier au début de leur mobilité. :

  33. Puis-je recevoir une autre bourse provenant d’un autre programme Européen ? Cela peut-être une deuxième bourse MUNDUS ACP II ?
  34. Les candidats au projet  MUNDUS ACP II ne peuvent pas bénéficier d'une autre bourse fournie par l'UE simultanément à la bourse MUNDUS ACP II. Cela étant, si un étudiant est, en ce moment, bénéficiaire d'une bourse européenne, il / elle ne peut pas faireune autre demande pour la bourse d'un autre programme européen. Si auparavant, le requérant a bénéficié d'une aide financière européenne (sauf les bourses Erasmus Mundus) et n’en bénéficient plus à présent, le demandeur est admissible à la bourse MUNDUS ACP II du projet. En bref, les candidats ne peut pas accumuler  de bourses provenant d'un financement européen.
    Suite à cette règle générale, il y a encore un autre obstacle: un candidat ayant déjà bénéficié d'une bourse Erasmus Mundus pour un type de mobilité ne peut pas bénéficier d’une nouvelle bourse pour le même type de mobilité (par exemple: si le candidat était un diplômé boursier dans un projet avant d'Erasmus Mundus, il / elle ne peut pas appliquer à nouveau pour une bourse diplôme à travers le Projet MUNDUS ACP II).

  35. Quels seront les services et soutiens que j’aurais au sein de mon établissement d’accueil ?
  36. Les universités partenaires du consortium ont la responsabilité de fournir tout le soutien nécessaire aux détenteurs de la bourse MUNDUS ACP II.
    Ce soutien comprend, entre autres:

    - Documents pour la délivrance des visas;
    - Soutien en vue d'obtenir un logement (dans une salle de séjour, des appartements à partager avec d'autres étudiants / enseignants, chambres, maisons familiales, autres) ;
    - Cours de langues;
    - Activités d'intégration;
    - Actions de suivi et évaluation de la qualité de mobilité ;
    - Fournir les boursiers avec tous les travaux adéquats / études / de recherche des conditions;
    - Information sur le coût de la vie du pays d’accueil et sur la culture.
    Le type de soutien fourni par chaque institution en matière de tous les aspects mentionnés ci-dessus peuvent varier, il est fortement conseillé aux étudiants de lire les informations détaillées concernant ce sujet. Cette information est disponible dans l'offre académique de chaque institution. Considérant l'importance que tous les aspects mentionnés ci-dessus ont pour le développement et le succès des flux de mobilité, il est souhaitable d’effectué cette lecture lorsque l'étudiant choisi son institution d’accueil. S'il ya le moindre doute concernant les informations fournies, les candidats doivent contacter directement l'institution qui les intéresses.

  37. Quand dois-je intégrer mon programme ?
  38. Tous les flux de mobilité doit être effectué  jusqu'au 30 Décembre 2012.
    Les programmes en Master doivent être commencés lorsque l'année scolaire débute dans chaque établissement. C'est un aspect très important lorsqu’il s'agit de choisir l'établissement d’accueil, puisque les différentes universités entament l'année scolaire lors de périodes distinctes. Par exemple, l'Université de Malmö, en Suède, commence son année scolaire au début du mois d'Août, tandis que l'Université de Porto, au Portugal, débute ses activités académiques milieu Septembre. Vous pouvez pré visualiser les dates de chaque établissement en cliquant ici.

    Les programmes pour doctorat n'ont pas forcément besoin d’être lancer au début de l'année scolaire.  Ils peuvent donc commencer un peu plus tard (au plus tard à la fin de Décembre 2012), suivant l’accord entre l’établissement d’accueil et d’origine.
     
    Les programmes pour le personnel académique et administratif peuvent commencer à n'importe quelle période de l’année, à partir du moment où les candidats savent qu'ils ont été sélectionnés (toutes les exigences ont été préservés - programme de travail, visa, voyage, assurance, ...) jusqu'à la fin de décembre 2012.

    Tous les candidats doivent prendre en compte cet aspect au moment de formaliser leur demande, afin d'assurer, si ils sont sélectionnés, qu’ils seront disponibles pour entreprendre leur programme.

  39. Est-il possible de procéder à une mobilité inter-européenne ou inter-ACP ?
  40. Non. Au sein du projet MUNDUS ACP II, il n'est pas permis, d’avoir recours à une mobilité au sein du même pays, ni la mobilité des étudiants européens vers l'Europe, ni la mobilité des étudiants ACP  vers leur pays d'origine ou pour tout pays ACP.

  41. Est-ce que les étudiants peuvent avoir recours à une mobilité d’Europe vers les pays ACP ?
  42. Non.  Au sein du projet MUNDUS ACP II, il n'est pas permis aux étudiants européens de se rendre vers la région ACP, car les flux de mobilité des étudiants se fait dans un seul sens: des région ACP vers l'Europe.
    Cette imposition a été déterminée dans les règles du Programme Erasmus Mundus, qui ont été définies par l'EACEA (Education Audiovisuel et l’Agence Exécutive Culturelle, qui est l'Agence européenne chargée de l'exécution du Programme Erasmus Mundus et qui n’a pas de rapport la coordination du Consortium

  43. Est-ce que le personnel académique et administratif est autorisé à avoir recours à une mobilité d’Europe vers les pays ACP ?
  44. Oui. Les flux de mobilité du personnel académique et administratif de l'Europe à la région ACP au sein du projet MUNDUS ACP II est possible. Comme les flux de mobilités prévues pour ce type de mobilité, il comprend non seulement les flux de mobilité de la région ACP vers l'Europe, mais aussi les flux de mobilité depuis Europe à la région ACP. 16 places sont disponibles pour ce type de mobilité.

  45. Je suis un étudiant d’un des pays ACP, mais mon établissement n’est pas un partenaire du projet. Puis-je quand même postuler ?
  46. Oui. Si votre établissement d'origine est dans la région ACP (voir  la définition question 2) et n'appartient pas au consortium MUNDUS ACP II, vous appartenez au groupe cible II. Le projet MUNDUS ACP II a prévu 60 lieux spécifiques pour offrir à ces étudiants d'entreprendre leurs études de Master complet en Europe.
    Le Consortium a également prévu sept places supplémentaires pour offrir aux étudiants qui ont entrepris leurs études dans un établissement baccalauréat au sein d’une région ACP n'appartenant pas au partenariat, et dont la situation est particulièrement vulnérable (réfugié ou l'asile bénéficiaire). L’étudiant doit aussi avoir l'intention d'entreprendre une maîtrise complète  en Europe.
    Tous les intéressés doivent lire le Guide du candidat afin qu'ils puissent suivre toutes les étapes nécessaires à la formalisation de leur demande, qui doivent toujours être soumises en ligne (pour plus d'informations, reportez-vous à la question 38).

  47. Je suis un professeur d’un des pays ACP, mais mon établissement n’est pas un partenaire du projet. Puis-je quand même postuler ?
  48. Malheureusement, il n'est pas possible pour le personnel académique ou administratif n'appartenant  pas au consortium MUNDUS ACP II de présenter leur candidature. Cette imposition a été déterminée dans les règles du Programme Erasmus Mundus, qui ont été définies par l'EACEA (Education Audiovisuel et l’Agence Exécutive Culturelle, qui est l'Agence européenne chargée de l'exécution du Programme Erasmus Mundus et qui n’a pas de rapport la coordination du Consortium.

  49. Est-ce obligatoire de présenter 3 candidatures dans 3 établissements différents ? Après que la sélection a lieu, est-il possible de choisir un autre établissement ?
  50. Non, il n’est obligatoire de soumettre la demande à trois institutions différentes. Toutefois, afin d'améliorer considérablement les chances d'être sélectionné, la coordination conseille à tous les candidats de sélectionnés plus d'un établissement d'accueil.
    Toutefois, les candidats doivent effectués leur demande seulement lorsqu’ils réunissent toutes les conditions nécessaires à l’accomplissement de l'ensemble des programmes proposés par l'institution. Il est essentiel que, au moment de choisir l'établissement d’accueil et les cours voulu, les candidats accordent une attention particulière au champ d'étude et l'ordre alphabétique, ainsi que les exigences linguistiques ou même le programme proposé par l’institution d'accueil en vue d'accroître les possibilités de satisfaction du candidat.
    De cette façon, si un candidat postule et est sélectionné par sa 3ème option, il / elle ne peut pas changer l'établissement d’accueil.

  51. Puis-je choisir des différents cours/offres dans le même établissement?
  52. Non. Les candidats peuvent sélectionner jusqu'à trois Institutions Partenaires, mais seulement un cours/offre par Institution.

  53. Doit-il exister un accord entre mon établissement d’origine et mon établissement d’accueil pour que je puisse postuler ?
  54. Non,  l’existe d’un précédent accord de coopération bilatérale n’est pas nécessaire. Les demandes pour les flux de mobilité entrepris pour ce genre d'accords impliquent des directives très spécifiques et des procédures à partir des applications générées à travers une coopération bilatérale. Dans le cas du projet MUNDUS ACP II, les institutions d'accueil et d’origines ont définis, en concertation avec la coordination du Consortium, les marches à suivre afin de formaliser les flux de mobilité. Cela étant, l'existence d'une coopération bilatérale entre les institutions n’est pas obligatoire.

  55. Dois-je avoir des connaissances sur la langue utilisée dans mon établissement d’accueil ?
  56. Les orientations du programme exigent que les candidats doivent avoir une connaissance suffisante de la langue d'enseignement des institutions auxquelles ils postulent. Cela signifie que si la langue d'enseignement est l'anglais, indépendamment du pays qui offre le programme d'études (par exemple la Suède), il suffit que le candidat ait une connaissance suffisante de la langue anglaise pour être admissible.
    Il ya d'autres situations dans lesquelles les cours ou activités  proposés nécessite la connaissance d'une autre langue (par exemple français ou portugais). Par conséquent, le demandeur doit suivre cette condition y compris (en téléchargeant), lorsque sont exigés, les documents qui prouve les connaissances linguistiques sont exigés, sous peine d’annulation de la demande.

    C’est pour cela, qu’il est extrêmement important que le candidat vérifie attentivement toutes les informations disponibles sur l'institution à laquelle il / elle à l'intention de postuler, ainsi que les exigences spécifiques, notamment en ce qui concerne l'attestation linguistique. Le demandeur peut facilement accéder à cette information par la consultation de l'offre scolaire disponible sur le site du consortium et, plus important encore, à travers le contact direct (préférentiel) avec le contact au sein de l'établissement d’accueil.
    Le demandeur ne doit jamais présenter une demande à un programme d'étude / travail si il / elle n'a pas une connaissance suffisante de la langue d'enseignement du programme, qu’il / elle a l'intention d'entreprendre.

  57. Je tiens seulement à postuler à l’Université de Porto, puis-je fournir les documents demandés en portugais uniquement ?
  58. Les candidats doivent toujours soumettre les documents en langue anglaise, étant donné que les membres du Comité de sélection sont de plusieurs nationalités. Cependant, si le candidat veut seulement postuler à  l'Université de Porto, il / elle peut soumettre la demande, ainsi que les documents, en portugais.

  59. Je tiens seulement à postuler à l’Université Liège/Lille, puis-je fournir les documents demandés en français uniquement ?
  60. Les candidats doivent toujours soumettre les documents en langue anglaise, étant donné que les membres du Comité de sélection sont de plusieurs nationalités. Cependant, si le candidat souhaite seulement postulé aux  universités de Liège ou de Lille, il / elle peut soumettre la demande, ainsi que les documents, en français.

  61. Je tiens seulement à postuler à l’Université Complutense à Madrid, puis-je fournir les documents demandés exclusivement en espagnol ?
  62. Les candidats doivent toujours soumettre les documents en langue anglaise, étant donné que les membres du Comité de sélection sont de plusieurs nationalités. Cependant, si le candidat souhaite seulement postuler à l'Universidad Complutense de Madrid, il / elle peut soumettre la demande, ainsi que les documents, en espagnol.

  63. Si mon établissement d’origine ne me fourni pas les documents en anglais, puis-je vous les faires parvenir dans une autre langue ? (espagnol, portugais ou français)
  64. Oui, seulement si le candidat veut postuler dans une université portugaise, française ou espagnole.
    Si il / elle veut postuler à plus d'une université, il / elle peut encore le faire, seulement si ses documents sont suivis d'une traduction certifiée par le contact de l'établissement partenaire du consortium ou par une entité autorisée.

  65. En remplissant le formulaire de demande, dois-je d’emblée noter les cours/activités auxquels j’ai l’intention d’assister ?
  66. Dans le cas des masters complet, en remplissant leur formulaire de demande, les étudiants doivent immédiatement définir, d'une manière précise, les cours qui les intéresse. Il est important d'être conscient que les conditions exigées par l'établissement d’accueil afin de procéder à un certain cours, à savoir les dossiers scolaires, les instructions préalables, les objectifs des cours, l'enseignement des langues sont tous les critères qui peuvent déterminer le succès ou non de la demande. Les candidats qui révèlent avoir une connaissance préalable du cours (ce qui est possible à travers le document de consultation et d'information disponible), ont de meilleures possibilités de voir leur demande aboutir.

    Dans le cas des doctorats, le candidat doit non seulement  prendre en considération sa formation, le cours dans lequel il / elle est inscrit (car il / elle doit s'assurer que son établissement d'origine saura reconnaître ses études académiques entrepris à l'étranger), mais aussi l'offre académique de l'établissement d’accueil. Mais aussi, afin de réussir votre demande, nous vous conseillons fortement d’avoir un contact antérieur avec l'établissement d’accueil, en particulier avec un professeur qui travaille sur le même sujet d'étude et peut recevoir le candidat dans le cas où il / elle est sélectionnée.
    Dans le cas du personnel académique et administratif, le demandeur a besoin de définir d'emblée son / ses objectifs, de mentionner le type de travail qu'il / elle veut se développer, en tenant compte des objectifs principaux du Consortium:

    • participation active dans l'enseignement / les activités quotidiennes de bureau de vie;
    • les activités de recherche qui peuvent évoluer dans des projets de recherche conjoints;
    • mise en œuvre des nouvelles activités de coopération tels que l'accord bilatéral pour la mise en œuvre de mobilité, cotutelle des accords,  ou la supervision conjointe de maîtrise / thèse (...);
    • participation à des séminaires, des ateliers sur des sujets pertinents pour la coopération des deux universités;
    • le développement de cursus communs (création par exemple de diplômes doubles ou conjoints);
    •  expansion / création de la direction locale et régionale et les structures organisationnelles, à savoir les OI, les groupes de recherche (...);
    • mise en œuvre d'outils pour permettre de développer une structure académique plus  dynamique des EES des pays ACP bénéficiant du processus de Bologne et la grande expérience de l'UE;
    • créer des synergies entre l'UE et ses partenaires ACP HESystem grâce à l'utilisation de l'ECTS, Supplément au diplôme, entre autres.
  67. En remplissant le formulaire de demande, dois-je d’emblée noter les programmes de travails/enquêtes auxquels j’ai l’intention d’assister ?
  68. Oui. Il est très important que vous le fassiez dés le moment où vous procéder à votre demande, cela démontre que vous avez préalablement pensé au genre de travail que vous voulez réaliser et comment ce travail de recherche pouvait déterminer votre évolution personnelle. Elle contribue également pour les établissements (d’origine et d'accueil), le développement ou le renforcement des relations et aussi leur contribution à l'impact du Projet dans les régions concernées: Afrique, Caraïbes, Pacifique et en Europe.

  69. Dois-je présenter une lettre de recommandation faite par mon établissement d’accueil/d’origine afin de présenter ma candidature ?
  70. Pour que votre demande soit considérée comme admissible, les candidats doivent toujours présenter une lettre de recommandation  de leur institution d'origine, dans le cas où ils appartiennent au groupe cible I.
    Si les candidats appartiennent au groupe cible II ou III, elles doivent également demander une lettre de recommandation, même si l'institution ne fais pas partie des partenaires du consortium.
    Ne pas soumettre une lettre de recommandation d'une institution sera considéré comme  le non-respect des exigences de demande officielle. Cela se traduira par l'exclusion immédiate du candidat.

  71. Je vais finir ma licence après la date butoir pour faire la demande ? Pourrais-je quand même me présenter ?
  72. Non, l'élève doit réunir toutes les conditions nécessaires le jour de sa demande, afin de procéder à son/ses études ou enquêtes.
    Les candidats pour un Master Complet doivent déjà avoir obtenu leur baccalauréat dans un établissement ACP au moment de la demande, sous peine d'exclusion. Il est obligatoire de présenter (par téléchargement) le diplôme correspondant, un certificat de fin d’études ou un document officiel équivalent (signé et tamponné) délivré par l'Université ACP d’origine. La non présentation de ce document implique l'exclusion immédiate de la candidature.

    Les doctorants doivent être inscrits à un cours de doctorat au sein de leur institution d'origine le jour de la demande. Cette inscription doit être confirmée par la présentation (par téléchargement) d'un document officiel (avec signature et cachet) délivré par l'Université ACP d’origine. La non présentation de ce document implique l'exclusion immédiate de la candidature.

    Les enseignants doivent travailler (à temps plein) dans l'Établissement d'accueil du Consortium durant la date de dépôt de la candidature. Cette situation doit être confirmée par la présentation (par téléchargement) d'un document officiel (signature et cachet) délivré par l'établissement d'accueil du candidat. La non présentation de ce document implique l'exclusion immédiate de la candidature.

  73. Quels sont les critères d’admissibilité ?
  74. Il existe plusieurs critères d’admissibilité. Premièrement, tous demandeurs doit ne jamais voir bénéficier d’une bourse ERASMUS MUNDUS pour le même type de mobilité, et ensuite le candidat doit avoir la nationalité d’un des pays ACP et enfin lors de la candidature, le demandeur ne doit pas avoir résidé ou mené son activité pendant plus de 12 mois au cours des cinq dernières années dans l’un des pays européens listés.
    En plus de ces critères généraux, il en existe des spécifiques pour chaque type de mobilité, pour le groupe cible 1:
    - Master complet : les candidats doivent avoir obtenu un diplôme universitaire ou équivalent dans un établissement ACP partenaire du consortium ou avoir le soutien de l'une des institutions ACP partenaires
    - Mobilité doctorat : les candidats doivent être déjà inscrits à un programme de doctorat dans l'une des institutions ACP partenaires du consortium qui devra garantir la reconnaissance académique des étudiants après la fin de la mobilité;
    - Personnel académique et administratif : le candidat doit travailler ou être associé à une institution ACP partenaire du consortium.

  75. Quels sont les critères d’évaluation ?
  76. Selon les lignes directrices mis en place dans le cadre du programme Erasmus Mundus, le partenariat a défini des critères communs de candidature, sélection et d'admission, qui seront utilisés par tous les partenaires. L'évaluation des applications qualitatif est basée sur des critères très spécifiques, tels que:

    - D'excellents résultats scolaires dans le secteur d'étude ou domaines de recherche;

    - Proposition présentée dans les domaines d'étude considérés comme prioritaires par les pays ACP / les partenaires;

    - Le potentiel académique du candidat;

    - L'impact de la proposition de mobilité au niveau individuel, institutionnel et régional;

    - Niveau de compétence en langue dans le but de compléter avec succès la mobilité proposée;

    - Motivation;

    - Recommandations;

    - Travail / expérience dans la recherche et la qualification professionnelle;

    - Les questions transversales liées (équilibre entre les sexes, l'égalité des chances, étant une partie d'un groupe vulnérable).

    Ces critères assurent la transparence du processus de sélection et le même traitement pour toutes les demandes.

  77. Où puis-je avoir de plus amples informations à propos des différentes étapes que je dois suivre pour officialiser ma demande ?
  78. Toutes les informations sur les différentes étapes à suivre afin de formaliser la demande sont disponibles sur le Guide du candidat. Tous les candidats doivent lire attentivement ces directives afin d'être au courant des exigences et critères à remplir au sujet de la candidature. Si vous avez des doutes après la lecture des lignes directrices, n'hésitez pas à contacter la coordination du projet (mundusacp2@reit.up.pt; bcosta@reit.up.pt) ou les institutions partenaires pour lequel vous avez intérêt particulier.

  79. Puis-je vous transmettre ma candidature par courrier, fax ou e-mail ?
  80. Non. Toutes les demandes doivent être effectuées en ligne sur le site Web du projet. Aucuns autres moyens de candidature ne sera acceptés (courrier, fax ou e-mail) envoyés à la coordination ou à un partenaire.

  81. Je ne dispose pas de tous les documents requis. Puis-je cependant poursuivre ma demande ?
  82. Non, le formulaire de demande ne peut être finalisé qu’après que toutes les informations soit communiquées dans les champs respectifs et tous les documents soit numérisés. Toute erreur commise par le candidat en remplissant le formulaire de demande ou non, y compris tous les documents requis entraînera l'exclusion immédiate de la candidature.
    Par ailleurs, si le candidat numérise un faux document de manière à ce que le système permette la soumission du formulaire de demande, la demande présentée sera immédiatement considérée comme invalide et sera immédiatement exclu du processus de demande.

  83. Comment les candidats seront-ils sélectionnés ?
  84. Le projet MUNDUS ACP II doit uniquement être soumis en ligne, via le formulaire de demande disponible sur le site Web du Consortium (http://mundusacp2.up.pt). Sous aucun autre format les candidatures seront acceptées (fax, e-mail, courrier ou en personne).
    Le processus de sélection comprend les phases suivantes:
    TG1 (voir la définition question 10):
    1. Validation des demande par l'institution d'accueil des requérants. Cette validation implique:
    a) Une analyse minutieuse de toutes les informations insérées par le candidat dans le formulaire de demande
    b) La vérification que le demandeur remplit les conditions d'admissibilité générales définies par le programme Erasmus Mundus (pour plus de détails, reportez vous à la question 36)
    c) La vérification que le demandeur remplit les conditions requises établies en interne par l'institution d'accueil pour les flux de mobilité
    d) La vérification par l'établissement d’accueil des documents requis et leur véracité
    e) la vérification que le candidat n'a pas soumis  plusieurs demandes du même projet
    f) L'accord de l’Institution d'accueil concernant la proposition de mobilité

    Lors du processus de validation, si le demandeur ne remplit aucunes des exigences de l’établissement d’accueil, qu’elles soient générales ou spécifiques, la demande ne sera pas évalués et immédiatement invalidé par l'Institution d'accueil.
    Si toutes les informations et documents inclus sont réelles et que toutes les exigences ont été respectés, l'Institution d'accueil se devra  de valider les demandes.
    2. Analyse et acceptation, par l'établissement hôte, les candidatures validées. Ce processus implique:
    a) L'analyse minutieuse de toutes les informations communiqués par le demandeur dans la candidature
    b) La vérification que le candidat remplit les conditions d'admissibilité générales définies par le programme Erasmus Mundus (pour plus de détails, reportez-vous à la question 36)
    c) La vérification que le demandeur remplit les conditions requises établies en interne par l'établissement hôte pour le programme d'étude / travail choisie par le demandeur
    d) La vérification de l'existence des documents demandés par l'établissement hôte
    e) la vérification que le demandeur n'a pas rédigé plusieurs candidatures pour le même projet
    f) le contrat Institution d'accueil concernant la proposition de mobilité
    TG2 (voir définition sur la question 10):
    2. Validation des demandes par l'établissement hôte choisi comme première option par les candidats. Ce processus implique:
    a) Une analyse minutieuse de toutes les informations communiqués par le candidat dans le formulaire de demande
    b) La vérification que le demandeur remplit les conditions d'admissibilité générales définies par le programme Erasmus Mundus (pour plus de détails, veuillez vous référez à la question 36)
    c) La vérification que le demandeur remplit les conditions requises établies en interne par l'institution d'accueil
    d) La vérification par l'établissement d’accueil des documents requis et de leur véracité
    e) la vérification que le demandeur n'a pas rédigé plusieurs candidatures pour le même projet
    L’appui d’un établissement ACP concernant la proposition de mobilité

    Lors du processus de validation, si le demandeur ne remplit aucunes des exigences de l’établissement d’accueil, qu’elles soient générales ou spécifiques, la demande ne sera pas évalués et immédiatement invalidé par l'Institution d'accueil.
    Si toutes les informations et documents inclus sont réelles et que toutes les exigences ont été respectés, l'Institution d'accueil se devra  de valider les demandes.
    TG3 (voir la définition question 10):
    1. Validation des demandes par la coordination du projet. Cette validation implique:
    a) Une analyse minutieuse de toutes les informations communiqués par le candidat dans le formulaire de demande
    b) La vérification que le demandeur remplit les conditions d'admissibilité générales définies par le programme Erasmus Mundus (pour plus de détails, consultez la question 36)
    c) La vérification que le demandeur remplit les conditions requises établies en interne par l'institution d'accueil
    d) La vérification des documents nécessaires et de leur véracité, spécialement les documents prouvant que le demandeur appartient au TGIII
    e) la vérification que le demandeur n'a eu recours à plusieurs demande concernant le même projet
    f) L’appui d’une institution ACP concernant la proposition de mobilité

    Pendant le processus de validation, si le demandeur ne remplit pas l'une des exigences de l’établissement d’accueil, générale ou spécifique, ou se réfère au fait qu’il soit un candidat TG3, sa demande sera immédiatement invalidée par la coordination du projet et il ne sera pas possible aux autres établissements d’avoir accès à cette candidature.
    Si toutes les informations et documents inclus sont réelles et toutes les exigences ont été remplies, l'établissement d’accueil se devra de valider les demandes.

  85. Je suis un étudiant en doctorat. Comment puis-je être sur que mon programme de mobilité sera reconnu par mon institution d’origine ?
  86. La reconnaissance académique par l'Institution d'accueil est une garantie du projet MUNDUS ACP II. Les places disponibles pour les mobilités de doctorat ne sont disponibles que pour les étudiants qui sont inscrits dans un établissement partenaire du consortium. Ces établissements ont signés un protocole dans lequel ils confirment leur engagement à la reconnaissance académique. Suite à cet engagement institutionnel, signé par les recteurs des  institutions partenaires, le Consortium a rédigé un document spécifique appelé l'Accord de reconnaissance académique. Ce document indique clairement le travail qui sera développé durant la période de mobilité et son équivalence dans l'établissement d'accueil. Afin de formaliser cet engagement, les règles de la mobilité sont convenus avant le début et inclus dans le document ci-présent. Il doit être signé par le demandeur et l’établissement d’origine et d'accueil. Sans ce document signé par toutes les établissements intervenants, la mobilité ne peut avoir lieu. Cela étant, si vous êtes candidat pour un doctorat, votre reconnaissance académique par l'Université d'accueil sera toujours assurée.

  87. Vais-je recevoir un diplôme à la fin du programme de mobilité ?
  88. Dans le cas des étudiants en master complet (24 mois de mobilité), des boursiers qui terminent avec succès l'ensemble du cycle d'études qu’ils ont proposés d'entreprendre, ils obtiendront leur diplôme par l'institution européenne d’accueil. L'institution ACP d'accueil n’attribuera aucun diplôme à propos du flux de mobilité.

    Dans le cas des étudiants en doctorat  (10 mois de mobilité), une remise de diplôme  par l'institution d’accueil n'est pas prévu, puisque ce sont les flux de mobilité qui compose une partie du dossier académique du boursier qui une fois les cours terminaient obtiendra son diplôme . Cela étant, de manière à s'acquitter de leur flux de mobilité, les boursiers doivent remplir et signer un «contrat de bourse d'études», qui sera accepté et signé par le domicile et l'établissement d’accueil. Ce document (Accord de reconnaissance académique) sera crucial afin d'assurer la reconnaissance académique des études entrepris / recherche au sein de l'établissement d’accueil.

    C’est au boursier et à l'établissement d'origine et d’accueil de démontrer l'intérêt d'un partenariat avec l'objectif d’avoir recours à une co-tutelle. Cette possibilité sera proposée dès que possible après le début du programme, afin qu'il soit analysé par la coordination et par le domicile et l'établissement hôte.

  89. Quelle est la procédure et quelle garantie puis-je avoir concernant mon hébergement dans la ville d’accueil ?
  90. Il n'existe aucune garantie concernant l’état dans le quel se trouvera le logement du participants au sein de son Institution d’origine. Ce que nous pouvons assurer, c'est que toutes les institutions du consortium se sont engagées à offrir tout le soutien nécessaire aux demandeurs concernant l'hébergement, mais cela peut varier suivant les pays et les établissements.
    Chaque institution décrit son offre concernant l'hébergement de sorte à ce que le demandeur doit consulte très attentivement ces informations avant de choisir l'établissement où il a l'intention de procéder à sa mobilité. Si un doute persiste, veuillez directement contactez l'établissement d'accueil, qui vous aidera.

  91. Je suis étudiant en doctorat. Puis-je proposer une co-tutelle ?
  92. Oui. Les doctorants sont responsables de répondre à cette possibilité avec leurs superviseurs d'origine et d'accueil. Dans le souci d’atteindre une co-tutelle (accord individuel pour chaque étudiant inscrit dans ce type de programme. Ils doivent être inscrits dans un des établissements d'enseignement supérieur impliqués, recevant le diplôme de doctorat par l'une des institutions impliquées dans l'accord (normalement deux). Cette procédure implique toujours une mobilité d'au moins 9 mois dans chaque établissement),, il semble nécessaire de suivre des procédures très spécifiques, qui peuvent différer selon les institutions. Nous conseillons à tous les étudiants qui sont intéressés de nous le communiquer via leurs superviseurs dès qu'ils demandent leur mobilité, afin d'entamer un processus qui peut parfois être très lent et bureaucratique.

  93. Puis-je terminer mon programme avant la date impartie ?
  94. Non. La fin de la période de mobilité avant la date prévue signifie une altération substantielle dans ce qui est accepté et signé dans le contrat de bourses et établie au début de la période de mobilité. Dans ce contrat sont inclus d’une façon très claire les conséquences d’un retour anticipé du programme, depuis la suspension des bourses à son retour partiel ou complet, selon les motivations qui ont conduit à l'interruption de la mobilité.
    Pour les étudiants en Master complet (24 mois) qui ne peuvent terminer leur diplôme universitaire, avec présentation de la thèse, dans une date antérieure à celle initialement prévue, le paiement des bourses sera interrompu immédiatement et les boursiers devront retourner dans leur établissement d'origine.

  95. Qu’est ce que le terme «force-majeure» représente ?
  96. Le cas de force majeure est un événement imprévisible ou exceptionnel qui empêche  les candidats d'accomplir correctement leur projet MUNDUS ACP II à cause d'une erreur ou d’une négligence. Cependant un dysfonctionnement matériel, retards, désaccords, grèves ou difficultés financières ne peuvent pas être considérés comme cas de force majeure

  97. Quels sont les conséquences au cas où je ne remplisse pas les objectifs du programme ? Ex : Non-exécution des objectifs programmés.
  98. 1.  L’institution coordonnatrice du programme a le droit de suspendre le paiement de la bourse, sans pour autant prétendre au remboursement de la somme perçue par le boursier, si:
     

    1. Le boursier se retire du programme pour une raison considérée par le coordinateur comme force majeure;
       
    2. Le boursier ne se plie pas au règlement interne de l’Université d’accueil/ du consortium Mundus ACP ou au niveau de qualité académique du projet;
       
    3. Il existe une preuve de comportement inacceptable ou de tout problème de sécurité.
       

    2.  L’institution coordonnatrice du programme a le droit de demander un remboursement partiel ou total de la bourse de mobilité allouée (bourse mensuelle, coûts de transport, assurance, frais de participation si éligibles) si:
     

    1. Le boursier se retire du programme sans raisons valides;
       
    2. Le boursier ne se plie pas au règlement interne de l’Université d’accueil/ du consortium Mundus ACP ou avec le niveau de qualité académique du projet;
       
    3. Il existe une preuve de comportement inacceptable ou de tout problème de sécurité;
       
    4. Le boursier a été sélectionné sur la base de fausses déclarations quant à son éligibilité au programme.

    L’institution coordinatrice déterminera le montant du remboursement.
    3. Dans le cas d’une obligation de remboursement, 30 jours après son retour dans son pays d’origine, le boursier doit s’acquitter du montant demandé. L’institution coordinatrice informera le boursier sur la procédure de remboursement. Si le boursier ne la respecte pas, des coûts et intérêts supplémentaires lui seront facturés et une procédure judiciaire pourra être engagée.

  99. J’ai perdu mon mot de passe. Comment puis-je le récupérer ?
  100. Dans la section boursier, il ya un moyen de récupérer votre mot de passe, à travers le lien "Mot de passe oublié?" . Si vous avez des difficultés dans cette procédure, vous devez contacter directement la coordination. Cependant, il est important de prendre en compte le fait que, pour des raisons de sécurité, la coordination ne peut pas fournir les mots de passe par téléphone, uniquement pour l'e-mail indiquée dans le formulaire de demande. Au cas ou ce champ n'est pas rempli, la coordination ne peut pas résoudre ce problème.